Livraison partout à travers le globe et sans frais au Canada, pour toute commande de 75$ et plus

3 façons de prendre soin de votre oiseau qui mue

Entête article mue oiseau

Votre oiseau perd des plumes! Est-ce inquiétant? Bien que la perte de plumes puisse être un symptôme de stress ou un problème de santé, il est fort probable que votre oiseau soit simplement en période de mue.

 

Pourquoi l’oiseau perd-il ses plumes?

Le dictionnaire Larousse définit la mue chez l’animal comme un  « renouvellement partiel ou total de la peau, des poils ou des plumes d’un animal sous l’influence de la croissance, de l’âge et des conditions du milieu, ou époque où se produit ce renouvellement ».

Dans le cas des oiseaux, les restants sont les plumes tombées, alors que pour d’autres familles, il s’agit des poils morts chez les mammifères ou des peaux sèches abandonnées chez les serpents, par exemple. Pour mieux comprendre le phénomène chez ces autres espèces domestiques, consultez nos articles sur la mue chez le chat et la mue chez le chien.

Tout comme le chat et le chien perdent leurs poils de façon plus importante alors qu’ils renouvellent leur fourrure pour s’adapter aux changements saisonniers, les plumes de votre oiseau tombent et repoussent cycliquement. 

Voici tout ce qu’il faut savoir à propos de la mue de l’oiseau. Vous apprendrez comment prodiguer à votre compagnon ailé des soins spéciaux pour faciliter cette période, et lui donner toutes les chances de revêtir un nouveau plumage sain, fort, aux ravissantes couleurs vives.

 

La mue : une période délicate pour votre oiseau

La mue peut être une phase physiquement éprouvante pour votre oiseau. Faire pousser de nouvelles plumes requiert beaucoup d’énergie et de ressources internes, et il a des besoins plus spécifiques durant cette période. 

Entre autres, durant la mue, ses os sont fragilisés, donc l’oiseau peut être plus sujet aux fractures. Si l’alimentation est trop pauvre en calcium, les réserves stockées dans ses tissus osseux sont utilisées pour la fabrication des nouvelles plumes. De plus, son système immunitaire peut être affaibli, et il peut être plus sensible aux infections.

Si votre oiseau est en bonne santé et que son alimentation est bien adaptée, la mue se déroulera normalement. S’il souffre de carences alimentaires ou s’il est en mauvaise santé, sa mue pourrait être longue, partielle ou encore retardée, et son nouveau plumage pourrait être plus fragile et plus terne.

 

L’influence de la mue sur le comportement de votre oiseau

La mue est également associée à des bouleversements hormonaux et s’accompagne parfois de changements comportementaux. Il est normal que votre oiseau se gratte pour faciliter la chute de ses anciennes plumes. Il a généralement tendance à devenir moins actif, à dormir davantage, et ses chants se raréfient.

Si sa santé n’est pas optimale, votre oiseau pourrait sembler plus fatigué et cesser de chanter. Il pourrait être plus agité ou même irritable. Cela peut-être un signe qu’il est stressé et qu’il a besoin d’attention supplémentaire.

 

Mon oiseau s’arrache les plumes... Est-ce qu’il mue?

Il arrive que l’oiseau retire de lui-même quelques plumes lorsqu’il mue. Toutefois, si l’oiseau semble s’arracher compulsivement les plumes jusqu’à laisser des zones de peau dénudées, si la mue s’étire sur plusieurs mois ou si l’oiseau ne parvient plus à voler normalement, il pourrait s’agir d’une fausse mue.

Le picage, un comportement anormal de l’oiseau qui arrache des plumes à lui-même ou à des congénères, est signe de stress, de mal-être ou de conditions de vie inadéquates. Des parties du corps sans plumes peuvent aussi être provoquées par des parasites, une irritation de la peau ou une maladie. En cas de doute, consultez votre vétérinaire.

 

La mue chez l’oiseau : un phénomène normal

Plumage de l'oiseau_baci

La nature et le rôle des plumes

Les plumes sont des productions cornées uniques à l’oiseau, formées d’une tige souple portant des barbes. Elles recouvrent entièrement le corps de l’oiseau et jouent de nombreux rôles importants à la survie :

  • Elles permettent le vol grâce à leur légèreté et à l’aérodynamisme du plumage.
  • Elles régularisent sa température corporelle.
  • Elles protègent des chocs et des intempéries.
  • Elles permettent de reconnaître ses congénères et d’autres espèces.
  • Elles séduisent la femelle lors de la parade nuptiale.
  • Etc.

 

 

 

Le saviez-vous?

Un canari a plus de 1 500 plumes, et une tourterelle, 2 500.

 

 Le cycle de vie des plumes et la mue

Tout comme les cheveux chez l’être humain, les plumes ont une naissance, une poussée et une durée de vie limitée. Elles vieillissent et s’usent, et doivent être renouvelées pour continuer à bien effectuer leurs fonctions, au cours des mues régulières.

Lors de la mue, les plumes perdent de leur vitalité, donc elles se détachent et tombent. Elles sont remplacées par de jeunes plumes qui se développaient déjà à partir du même follicule plumeux. Généralement, cette perte se fait graduellement et selon un ordre bien précis, afin que l’oiseau ne se retrouve jamais totalement nu et puisse continuer à voler. 

 

Le saviez-vous?

Faisant exception à cette règle, le canard perd simultanément toutes ses plumes. Il ne peut plus voler durant quelques semaines et il doit se cacher des prédateurs, ce qu’on appelle « l’éclipse ».

 

L’évolution du plumage de l’oiseau

D’oisillon à adulte mature, l’oiseau aura de nombreux plumages successifs, intercalés par des périodes de mue qui peuvent durer plusieurs semaines et se produire à différentes périodes de l’année selon les espèces.

Le premier plumage, aussi appelé « plumage natal » ou « néoptile », est constitué de duvet plus ou moins fourni selon l’espèce. Suivront par étapes les plumages préjuvénile, juvénile et postjuvénile, qui progressent vers de « vraies » plumes de contours, plus robustes que le duvet.

À l’âge adulte, le plumage suit les saisons et le cycle de reproduction. Les hormones sexuelles déterminent la couleur, la forme et la disposition des plumes en croissance. La mue survient une à deux fois par an, et a généralement lieu après le solstice d’été ou après la période de reproduction. 

Les facteurs pouvant provoquer la mue chez l’oiseau

De nombreux facteurs jouent un rôle dans le déclenchement de la mue :

  • La photopériode (c’est-à-dire la longueur des jours et des nuits);
  • La température et l’humidité ambiantes;
  • Les fluctuations hormonales et le cycle de reproduction;
  • Le régime alimentaire;
  • La ponte chez la femelle;
  • Les conditions de vie et le stress.

Chez l’oiseau de compagnie, vivant en captivité, l’influence de ces différents facteurs est souvent altérée, et des mues anormales peuvent apparaître. Les carences ou les excès relatifs à l’exposition à la lumière naturelle peuvent créer des dérèglements.

 

Le saviez-vous?

Le plumage représente en moyenne 10 % du poids de l’oiseau.


Comment prendre soin de votre oiseau en période de mue

Astuce 1 : minimiser le stress environnemental

Pour aider votre oiseau à traverser cette phase délicate, soyez attentif à son bien-être et évitez tout stress inutile. Un oiseau calme, bien nourri et vivant dans un environnement sain et stable traversera cette période beaucoup plus facilement.

Astuce 2 : servir une alimentation riche en nutriments essentiels

La fabrication de nouvelles plumes requiert beaucoup d’énergie et d’éléments nutritifs au niveau cellulaire. Assurez-vous que l’alimentation de votre oiseau soit suffisamment riche en protéines de bonne qualité, en sels minéraux, en acides aminés soufrés, en calcium et en vitamines. 

Les plumes sont constituées, entre autres, de kératine, qui est composée principalement d’acides aminés soufrés. Les œufs, les légumineuses et les céréales en contiennent, mais l’ajustement des quantités dépend de l’espèce. Demandez conseil à votre spécialiste en santé animale. 

Astuce 3 : offrir des prébiotiques et des probiotiques pour oiseaux

Un déséquilibre de la flore intestinale peut survenir pendant la mue et provoquer des problèmes de fientes. Une flore non optimale compromet aussi la capacité du système digestif de l’oiseau à bien absorber les nutriments. L’efficacité du système immunitaire est également diminuée, augmentant les risques de contracter une infection.

Pour renforcer ou rééquilibrer le microbiome intestinal de votre oiseau, augmenter ses enzymes naturelles, optimiser son alimentation, améliorer sa santé et favoriser un plumage sain aux couleurs vives, l’ajout de prébiotiques et probiotiques spécifiques aviaires est indiqué durant la mue en particulier, mais ils peuvent également être utilisés tout au long de l’année.

 

« Si votre ramage se rapporte à votre plumage... »

 

Comme l’a si bien dit le renard au corbeau dans la fameuse fable de Jean de La Fontaine, l’aspect du plumage de l’oiseau est un reflet de sa vitalité. 

La perte des plumes durant la mue est un phénomène cyclique normal, mais néanmoins éprouvant, pour votre compagnon à plumes. Soyez à l’écoute, et offrez-lui une alimentation riche, supplémentée au besoin par des pré et probiotiques, et votre oiseau retrouvera bientôt toute sa santé et sa splendeur!